Retrouvez tous les professionnels de votre region grâce à notre annuaire regroupant de nombreux professionnels et entreprises... Cet annuaire est la vitrine relationnelle de tous les libanais regroupés par profession, savoir-faire et activités.

 Identité et Culture Libanaises , un cycle de conférences

La Diaspora Libanaise Overseas  organise sa 4ème conférence:

"Période moderne" Le Mandat- Naissance du Liban- l'indépendance- le Pacte National- la Constitution. Le fameux accord Sykes-Picot.

 

le jeudi 15octobre 2015 à 18h00 précises 

Palais du Luxembourg- salle Monnerville- 15, rue de Vaugirard, 75006 Paris.

1920- 1943 : Etat du Grand Liban

Le Liban est né officiellement en 1920 et est devenu indépendant en 1943.

L'autonomie du Grand Liban réclamée à la Ligue des Nations" par la délégation du Mont Liban, est signée le 20 mai 1919 à Versailles.

Déclaration du Patriarche Howayek.

L'État du Grand Liban est proclamé le 1er septembre 1920 par le général Henri Joseph Eugène Gouraud, représentant l'autorité française du haut des marches de la Résidence des Pins à Beyrouth.

1926 : Première constitution

La première constitution du Liban est proclamée le 23 mai 1926, créant un système parlementaire.

 Le pays prend alors le nom de République libanaise.

 En 1936, Émile Eddé en devient le président.

 

1941 : Accord de principe pour l'indépendance.

Août 1943, le chrétien maronite Béchara el-Khoury s'entend avec d'autres notables comme le musulman sunnite Riyad es-Solh pour partager le pouvoir entre les communautés, la présidence de la République étant réservée aux maronites, la présidence du conseil aux sunnites, et la présidence de la Chambre aux chiites.

Béchara el-Khoury, élu président de la République le 21 septembre 1943, s'affirme aussitôt comme un adversaire résolu du mandat français.

Indépendance :Jean Helleu, nommé par la France libre représentant au Levant, s'oppose à la modification de la constitution : la Chambre de Beyrouth passe outre et abolit le mandat français en novembre.

Le 11 novembre, Helleu fait arrêter Béchara el-Khoury et Riyad es-Solh avec Adel Osseiran, Camille Chamoun, Salim Takla, Abdel Hamid Karamé les interne dans la citadelle de Rachaya

* Émile Eddé redevenant chef de l'État.

-Un gouvernement « national » libanais se constitue aussitôt dans la montagne, soutenu par le président syrien Shukri al-Kuwatli et par les Britanniques.

-Des manifestations violentes éclatent dans tout le pays. Georges Catroux est envoyé d’urgence à Beyrouth pour rétablir le statu quo.

-Le 22 novembre, les Français libèrent les dirigeants politiques prisonniers et acceptent le principe de l'indépendance.

C'est la date anniversaire que les Libanais ont retenue pour fêter l'indépendance du pays.
L’indépendance politique du Liban est officielle le 
1er janvier1944.

Les dernières troupes françaises quittent le Liban en 1946.

Constitution et Pacte National

La constitution mise en place en 1926 au Liban sous mandat français est calquée sur celle de la IIIème République française. Mais elle confère au président de la République libanaise un pouvoir encore plus fort. A l’automne 1943, le président de la République Bécharra El-Khoury, qui est maronite et le président du Conseil Riad El-Solh, qui est sunnite, prennent l’initiative de créer  le Pacte National, qui n’a jamais été rédigé par écrit, et qui repose sur trois principes.

1-Le premier rappelle que le Liban est un Etat indépendant, aussi bien à l’égard des autres Etats arabes que des Etats étrangers.

Cette indépendance implique ainsi la nécessité pour les chrétiens de renoncer à la protection occidentale dont la France, et pour les musulmans à ne pas rechercher l’unité syrienne et l'abandon des ambitions panarabes.

2-Le deuxième principe affirme l’égalité de tous les Libanais, avec une répartition des emplois publics réalisée en fonction de l’importance numérique de chaque communauté.

3-Le troisième principe réaffirme l’arabité du Liban ainsi que sa coopération avec les Etats arabes de la région, tout en respectant  son indépendance .

Les deux fêtes des Martyrs...

 

Rapport entre la France et le Liban

-Transfert au gouvernement libanais des Troupes spéciales, noyau de la future armée libanaise

-Conclusion d'une convention monétaire avec la France pour régler les problèmes découlant de la sortie du Liban de la zone franc, la conclusion d'un accord économique et financier avec la Syrie après la rupture économique et douanière entre les deux pays sur décision de Damas,

-Mise en œuvre d'une politique économique et financière libérale qui entraîna une importante hausse du niveau de vie,

-La construction de l'aéroport international de Khaldé,

-La participation du Liban en tant qu'État fondateur aux conférences portant création des Nations unies et de la Ligue arabe, l'adhésion du Liban au FMI et à la Banque mondiale...

 

Juste pour l'histoire: Le premier drapeau libanais a été crée en 1685 à Florence, avec 2 triangles ( rouge avec le chêne et blanc avec le cèdre) , le blanc pour la France et le rouge pour les Marada (maronites). Drapeau reconnu par le Pape, les Rois de France, d'Espagne, le Duc de Toscane etc...

 

Les intervenants                                                                Le modérateur

Madame Carole Dagher                                                 Monsieur Elias Masboungi

Dr François Boustany

Maitre Youssif Mouawad