Période Moderne (1945-2015)
Période Moderne (1945-2015)
Retrouvez tous les professionnels de votre region grâce à notre annuaire regroupant de nombreux professionnels et entreprises... Cet annuaire est la vitrine relationnelle de tous les libanais regroupés par profession, savoir-faire et activités.
               Identité et Culture Libanaises , un cycle de conférences

             La Diaspora Libanaise Overseas  organise sa 5ème conférence:

                                "Période moderne" De l'indépendance à ce jour.

 

le jeudi 12 novembre 2015 à 18h00 précises - Mairie du 15è, 31 rue Péclet - 75015 Paris

 

1920- 1943 : Etat du Grand Liban

Le Liban est né officiellement en 1920 et est devenu indépendant en 1943.

 Le 22 novembre est la date anniversaire pour fêter l'indépendance du pays.

Chronologie du Liban depuis l'indépendance.

La convivialité- l'âge d'or où le Liban était un exemple de cohabitation des diverses communautés- Mais...

Une unité nationale fragile- Une Nation multiconfessionnelle.

« L'absence de consensus sur le passé comme sur l'avenir du pays »

L'écho des crises du Proche-Orient

Les déséquilibres économiques

Les forces politiques au pouvoir : le clientélisme

1948 la guerre arabo/Israël- le problème palestinien.

1958 Crise Libanaise, premier conflit inter communautaire. Politique occidentale et pro Nasser - Le panarabisme et la désillusion.

1967 La guerre des 6 jours, tous les espoirs du pan arabisme s'effondrent-

convergence vers le Fatah de Yasser Arafat.

La montée des périls (1966-1975)- le problème palestino/libanais.

1969 l'accord du Caire. ( le Liban pays arabe qui supporte seul les déboires). Perte du sud.

1970 Septembre noir. Chassés de  Jordanie , les Palestiniens installent leurs bases au Liban.

1972-73 le problème palestino/libanais. Conflit entre l'armée libanaise et les palestiniens, participation des partis politiques- Accord de Melkart...

Les conflits et les incompréhensions inter communautaires.

La dépendance envers les pays de la région ou les occidentaux.

La guerre civile- les déchirements- les morts- un peuple qui souffre...

La guerre du Liban est une guerre civile ponctuée d’interventions étrangères qui s’est déroulée de 1975 à 1990 faisant presque 250 000 victimes civiles.

Les séquelles du conflit se font sentir sur une longue période avec une laborieuse reconstruction, le maintien de milices armées autonomes et des reprises ponctuelles de violences.

 

 La guerre du Liban : première phase (1975-1982)

 La « guerre de deux ans » (1975-1976)

 Le Liban déchiré et l'intervention armée des États voisins

 « Ni guerre ni paix » (1977-1982)

L'intervention israélienne de 1982 et ses conséquences

La guerre du Liban : seconde phase L'assassinat de Bachir Gemayel 14 septembre 1982.

Le début du mandat d'Amine Gemayel : une présidence fragile

Les combats de Tripoli (1982-1985)

La « guerre de la montagne » (1982-1984)

La renaissance chiite

La « guerre des camps » (1985-1988)- La guerre interchrétienne de janvier à avril 1990.       Ce fut  sans doute l’épisode le plus tragique des quinze années de guerre au Liban : combats fratricides des plus meurtriers, destructions de villages et quartiers chrétiens, séparation de familles et surtout affaiblissement du camp chrétien.

La guerre inter-chiite (1988-1989).                                                                                                       Michel Aoun  devient le chef du Gouvernement intérimaire  22 septembre 1988 au 13 octobre 1990.                                                                                                                                           

(Économie de la guerre civile: Une guerre coûteuse- Prise d'otages- Financements étrangers- les moyens de redistributions entre milices).

L'accord de Taif (1989).                                                                                                                    Mais un « marché » conclu entre Hafez El-Assad et George Bush, donnant à la Syrie le feu vert pour attaquer le Liban par terre et par air et installer ainsi le pouvoir né de Taif.                Dans la nuit du 13 Octobre 1990, l’armée syrienne passa à l’attaque pendant que son aviation se déchaînait dans le ciel libanais. Le Général Aoun jugeant toute résistance impossible, décida de donner l’ordre de cessez-le-feu.

Le Régime (1982-1990).

La reconstruction du Liban sous la tutelle de la Syrie (1990-2005)

La scène politique: démarrage de la lente reconstruction, des indicateurs favorables, les retombées sociales de la guerre, les reprises d'affrontements après les accords de Taëf,

2005 Assassinat du Président Hariri   La révolution du cèdre , le peuple libanais demande le départ des troupes syriennes.

La guerre de 2006. Israël détruit encore une fois les infrastructures du Liban

 

 

La reconstruction du pays avec un dynamisme à la libanaise.

Le problème de la dette libanaise et le système bancaire ( rare pays où les banques soutiennent le gouvernement ).

Le système féodal toujours à l'honneur, auquel il faut ajouter le système de clans.

La corruption et le clientélisme.

Les députés prorogent leurs mandats par 2 fois.

Pas de Président de la République, Le Parlement une figurine, les députés ne se réunissent pas pour légiférer, le Gouvernement bloqué, aucune décision... mais la vie continue.

Qu'à t'on appris avec les 250.000 morts?

Tous ces martyrs sont morts pourquoi, pour qui!  Comment concevoir le Liban de demain.

Quel Liban pour les générations futures.

Quel est le rôle de la société civile qui souffre du système mis en place par les leaders traditionnels.

Que peut faire la Diaspora Libanaise dans le monde pour aider à établir un pays autonome et démocrate.

 

 

Les intervenants:

Naoum  Abi-Rached - Karim  Bitar-   Joseph Maila - Carol Saba.

 

Modérateur: Elias Masboungi

 

 

 

 

Reservation obligatoire:

Diaspora Libanaise Overseas (DLO) - 22 avenue de la Bourdonnais 75007-  Paris

01 47 34 39 37- 06 61 31 57 75 - www.diasporalibanaise.com - evenement@diasporalibanaise.com